Utilisant la tradition d’une manière non conventionnelle pour sa deuxième collection Cerruti 1881 Paris, Aldo Maria Camillo directeur artistique de Cerruti depuis Juin 2012 marque un nouveau tournant dans le renouveau stylistique de la Maison.
fermer
  • Utilisant la tradition d’une manière non conventionnelle pour sa deuxième collection Cerruti 1881 Paris, Aldo Maria Camillo directeur artistique de Cerruti depuis Juin 2012 marque un nouveau tournant dans le renouveau stylistique de la Maison. La sensualité, aussi mesurée qu’évidente, qui est sa signature, s’amplifie dans le sens d’un enrichissement subtil et absolument reconnaissable, s’avérant, avec force, aussi convaincante qu’omniprésente.
    Cette saison, les longues silhouettes Cerruti 1881 Paris expriment une délicate nonchalance. Conscient
  • des exigences d’une clientèle active et transversale, Aldo Maria Camillo inaugure un nouveau langage, unissant à la perfection l’excellence de la coupe à la désinvolture du « casualwear ». L’accent est mis plus que jamais sur les matières et les textures avec une tension créative entre maîtrise et excentricité.
    S’impose alors une silhouette haute, hiératique, exprimant avec superbe calme et dignité. Du dialogue entre vêtement et corps, suggéré mais jamais révélé, émane une puissance tangible. Les épaules, nettes et marquées, libèrent la silhouette dans un tombé droit ou resserré vers le bas.
  • La ceinture n’est plus un simple accessoire, elle marque haut la taille d’un côté, pour disparaitre de l’autre, autorisant ainsi des nouvelles ampleurs aux manteaux « sportswear » et aux parkas revisitées. Les imperméables, d’une solennité presque militaire, se gonflent dans le dos. Le Double investie le territoire des vêtements techniques. Les « field jackets » sont épurées jusqu’à l’essentialité, débarrassées de tout détail superflu. La rigueur sobre de « l’outwear » est tempérée par le jeu des superpositions géométriques des jacquards qui exaltent manteaux et bombers.
  • Les pièces en cuir rajoutent des contrastes tactiles, parfois rugueuses, parfois glacées. Les imprimés d’inspiration navale ou industrielle sur des pièces « casualwear », inaugurent un jeu inédit entre opacité et transparence se déclinant par ailleurs sur les doublures des vestes ou des grands foulards en soie. Les vestes de tailleur, d’une légèreté impalpable, sont coupées à la perfection. Les pantalons ont un volume plus ample vers le haut et de nouvelles longueurs. Des rayures moelleuses et des transparences de matières caractérisent la maille. Aériennes, les chemises en voile de coton sont
  • sciemment superposées, créant ainsi un trompe-l’œil de rayures bretonnes en 3D. L’idée d’une imparfaite perfection s’étend également aux costumes de soirée.
    La palette des couleurs est organique. Le noir regagne son rôle de classique masculin. Les tons anthracite, crayeux, terreux et poussiéreux sont rehaussés brusquement par des notes vives de rouge rubis et vert sauge. Les jacquards ajoutent aux teintes une qualité de douceur et de tendresse. Les tissus sont texturisé, tactiles: ramie et laine, canevas, mikado de laine et soie, laine technique, fil
  • lancé ou fil coupé, voile de coton. Elégantes et pratiques, les derbies et les boots à lacets, sont parés d’œillets en métal.
    Riche et variée mais toujours très cohérente, la collection construit une garde-robe idéale qui autorise les interprétations individuelles.
CERRUTI
3, PLACE DE LA MADELEINE
75008 PARIS
FRANCE
T + 33 1 53301881
F + 33 1 53301943

PRESSE
presse at cerruti.com
COMMERCIAL
commercial at cerruti.com